Publier les oeuvres anciennes pour faciliter leur sauvegarde.
Telle est la vocation première de notre association.

PISA souhaite que cette documentation reste accessible sur le net, indépendamment des conservateurs ou propriétaires successifs.
Afin d' autoriser les controverses, ou tous autres enrichissement successifs des notices.

Il s'agit aussi d'un gage de sécurité pour les propriétaires des oeuvres, face au vol par exemple.

Toute demande de participation, collaboration, renseignements, toute observation ou commentaire émanent d' amateurs, propriétaires de tableaux, historiens d' art, étudiant en histoire de l' art ou marchant d' art, seront bienvenues; toute critique volontiers acceptée, avec philosophie et prudence cependant.

 

CONTACT :

Nombre d’oeuvres artisanales anciennes s’inscrivent dans l’histoire de l’art.

Elles sont par essence irremplaçables. Pourtant, leur conservation hors musée n' est pas toujours exempte de maladresse.
 
L’oubli n’est pas le moins redoutable, qui accompagne le naturel désintérêt de générations successives, avides de nouveautés .

Les possibilités récentes de médiatisations planétaires outrées ,voire consécutives à un discernement incertain, pourraient bien accentuer le phénomène.
Et l’exemple d’une télé-réalité capable de déïfier instantanément n’importe qui laisse dubitatif.

L a tentation est grande à ce compte là de transfigurer n’importe quoi à des fins spéculatives . D'autant que le collectionneur contemporain s'éloigne assez souvent de l’érudit passionné qu’il a pu être aux siècles précédents, véritable amateur dont les achats alimentaient d’abord un besoin de méditation.

Ce besoin, si tant est qu’il perdure, ne saurait se nourrir d’un moderne déferlement de fac-similés « fait mains » Et nos anciens chromos étaient au moins sans prétention.

Loin de compenser une raréfaction que nous tentons de contenir, ces écrans sans âme dénaturent le message des maîtres et participent à l' appauvrissement de notre mémoire.

Vivre par contre avec un tableau de maître ancien permet de communier au quotidien avec la ferveur, la sincérité, le talent;
le beau n’est qu’une conséquence, qui invite à la méditation .